22 mars 2007

Sihlcity, quartier de ville ?

Aujourd'hui ce fût l'ouverture en grande pompe de Sihlcity, "bienvenue dans la plus petite grande ville" ("wilkommen in der kleinsten Grossstadt"). Bien sûr, je n'y suis pas encore allée, donc je me permets l'effronterie d'écrire un article absolument pas empirique, mais s'il s'avère que je me trompe, j'aurai l'honneteté de rectifier.

Parlons donc de Silhlcity, à voir online ici : http://www.sihlcity.ch/de/index.html

sihlcity











Sihlcity, c'est un nouveau quartier-centre commercial le long de la Sihl, une petite rivière qui passe dans Zürich, sur le site d'une usine de briques.
Sur une des affiches, on pouvait voir une vue aérienne de Zürich, mais sans la ville (remplacée par des champs)... uniquement l'ilot de Sihlcity, accompagné du slogan "mehr braucht es nicht" ("pas besoin de plus").
Tout un programme... En effet, sur une surface utilisable de près de 100'000 m2, soit l'équivalent de quinze terrains de football, on trouve des magasins, des bars et des restaurants, un hôtel quatre étoiles, des appartements de luxe, des bureaux, un cinéma avec 10 salles, une disco, un centre wellness, un centre médical, un centre culturel, une église, une bibliothèque et une garderie d'enfants.
Rien que ca...
750 millions de francs (suisses!) ont été investis dans le plus gros projet de construction privé en Suisse, selon les promoteurs...
Vous habitez là, vous n'avez plus besoin d'en sortir.

A terme, les promoteurs attendent quelque 20'000 visiteurs chaque jour et tablent prudemment sur un chiffre d'affaires annuel de 400 millions de francs seulement pour les commerces. Eux-mêmes devraient engranger 46 millions de francs par année grâce aux loyers, ce qui représente une rentabilité nette de plus de 7,5 %.

Situé à la frontière sud de la ville, non loin du quartier des grandes banques et de riches communes voisines des bords du lac, «Sihlcity» s'adresse à un public dont le pouvoir d'achat est «supérieur à la moyenne». A proximité d'une sortie d'autoroute, il présente l'avantage d'être facilement accessible à la fois en voiture et en transports publics.

Voilà pour le portrait rapide. Je ne doute pas que l'architecture va être intéressante. Pourtant...

Tout ca semble trés beau, trés lisse.
Le problème, pour ma part réside dans le fait que tout ce quartier est privé.
Cela veut dire que ce sont des organismes privés qui vont déterminer la charte d'utilisation des lieux.
Evidemment, pour clamer haut et fort vos ideaux politiques, vous pouvez toujours essayer, mais cela sera risqué.
Pour récolter des signatures pour une initiative populaire, ou pour quoi que ce soit... vous pouvez toujours attendre pour avoir l'autorisation.
Bref, des rues lisses, lisses, peuplées de gens lisses et irréprochables.
Les vigiles pourront certainement évacuer les personnes génantes... (sans-abris, hors-normes de quelque facon que ce soit)

Le slogan est menteur. "la plus petite des grandes villes" ?
Sihlcity ne possède pas les qualités d'une ville.
L'urbanité permet l'interaction entre personnes qui spontannément n'ont rien à faire les unes avec les autres.
La ville est un lieu de friction, un lieu où s'expriment des avis divergents, des identités différentes.
Tout cela est nié dans Sihlcity. Sihlcity est une ville asceptisée, propore, apolitique, dédiée à la consommation sous toutes ses formes. Une anti-ville en fait.

Heureusement, dans la pratique, la ville reste plébiscitée. Les quartiers à la mode sont les quartiers mutliculturels, denses et plus pauvres que la moyenne.
Même à Zürich.
Sauvé-e-s !

Posté par la_fee_verte à 22:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Sihlcity, quartier de ville ?

    sihlcity

    du warst im sihlcity? ganz in der nähe von mir. ein vorteil hat es ja: es gibt endlcih media markt in der zoone 10, ganz in der nähe von mir.

    ich finde es auch zu kommerziell, h und m, media markt...etc. eigentlich gibt es in zürich fast keine kleinen läden mehr.. finde ich irgendwie schade. vor kurzem habe ich eine bäckerei gesucht. ich fand nur großbäckereien. vermutlich liegt es an den spekulativen mieten?

    warum besuchst du mich nie.... ?

    grüsse in die nacht

    tina

    Posté par tina, 22 mars 2007 à 22:39 | | Répondre
  • oh l'effronterie!!

    wouah! c'est halucinant ce délire!! une ville privée pour bourges!! remarques... quand on pense à des endroits style monac' on est pas bien loin... Si on pousse plus loin le raisonnement, on peut même dire que certaines parties de ville sont quasi private... mais ceci dit y'a pas encore de barrière à l'entrée où un débile à la lampe 6piles te vise le code barre de la fesse gauche pour savoir si t'as les gènes promettant un haut potentiel flouzoïdal (capacité à gagner du flouz pour les nuls en elfik)qui implique un droit d'entrée pour un temps déterminé... temps au bout duquel si tu n'as la tune pour payer la taxe "rich&stay", tu es happée par le plafond via la catapulte à expulsion programmée des bouzeux...
    Ceci dit, ça relance une nouvelle mode, on pourra p't'être récupérer quelques iles privées chez nous si le concept d'ile privée devient has been!!
    En tout cas pour rien au monde je vivrai là dedans, rien que d'y penser j'étouffe!! J'aime le monde sans limite!

    Super article la fée! j'ai adoré ta réflexion, trop bien écrit en plus, on a le temps de s'énerver avant de trouver l'apaisement en lisant ta propre réaction. Et euh... tu crois qu'ils vont te laisser entrer? (sinon j'ai du matos pour faire le tatou sur la fesse gauche P Toujours prête à rendre service, tu me connais!)

    Posté par Elfe SyV, 29 mars 2007 à 19:38 | | Répondre
  • Tja

    Merci !
    Je n'y suis d'ailleurs toujours pas allée... bientôt, bientôt

    Heureusement que y'a pas de barrières
    Cela dit, les quartiers à barrière, ca existe, ca s'appelle Gated Communities, il y en a beaucoup aux States et en Amérique Latine. Ils sont généralement résidentiels, truffés de caméras, tu ne peux entrer qu'avec un laisser passer (y'a un gardien au portail bien sûr) etc.. un bonheur d'urbanité, je vous raconte pas...

    Vive le monde sans limites, en effet !!

    Posté par LaFéeVerte, 30 mars 2007 à 08:09 | | Répondre
  • ouiii exact!

    D'ailleurs c'est pas sarko qui veut mettre des caméras partout dans les villes??
    Rhoo ça me fait penser à un reportage que j'ai vu sur arte! C'est en plusieurs parties, et la semaine dernière c'était justement les villes en 2O57. Des scientifiques qui imaginaient l'évolution de l'urbanisation et des technologies sur 50 ans pour voir ce que ça donnerait. Pinaize! c'était à se donner des sueurs froides: la ville complètement informatisée et contrôlée par ordinateurs et caméras. La sécurité à fond les ballons avec reconnaissance rétiniennes à chaque porte quasiment!!
    Des voitures qui se conduisent toutes seules par des systèmes de capteurs sur la route, qui modulent la vitesse en fonction du nombre de voitures en circulation.
    Des frigo qui font des commandes sur internet dès qu'il manque un yaourth dedans (genre de quoi je me mèle!!??)
    Breffffff dans 50 ans je suis ermite dans une campagne retirée en autarcie avec mes cochons et mon bout de jardin avec mes légumes, mon panneau solaire et mon éolienne. C'est horrible de voir la modernisation dans le sens d'un assistanat de l'humanité. Les discours sur l'insécurité me font déjà actuellement frémir, je trouve que c'est une excuse pour mieux nous diriger, mieux nous contrôler... j'ai super du mal... rebelle dans l'âme quand il s'agit de ma liberté... Le progrès vuoi, mais pas pour nous avilir! ce sera mon dernier mot! (l'elfe présidente!! <)) pinaize, j'peux pas m'empêcher de dire une connerie à chaque fois que je m'adresse à toi, c'est terrible!!)

    Posté par Elfe SyV, 31 mars 2007 à 14:17 | | Répondre
Nouveau commentaire